L’engagement dans la proximité


Dans un monde toujours plus complexe et fluide, où le secteur assurantiel prédit un coût croissant des dommages causés notamment par les aléas naturels1, les défis de l’anticipation, de la préparation et de la coordination des acteurs préoccupent les dirigeants. La réponse forte d’une proximité face aux situations de crise, s’inscrit dans un triptyque humain / temporel / spatial :

la proximité humaine : la proximité du lien social entre individus permet de démultiplier l’action collective. Cela passe notamment par les réseaux professionnels ou privés et par des échanges physiques ou numériques ;

la proximité temporelle : elle correspond à la rapidité d’intervention avec un temps incompressible nécessaire à la réactivité et à la montée en puissance des secours mettant en lumière le citoyen, acteur immédiat, au cœur du dispositif de sécurité civile ;

la proximité spatiale : les notions de territoire et de bassin (de risque, de crise, de vie, de solidarité…) traduisent cette proximité.



Qu’est-ce qu’une chaire ?


Une chaire de recherche universitaire est une forme de collaboration partenariale entre des universités et des acteurs du monde économique et social. Elle exprime la volonté des acteurs y participant d’établir un partenariat stratégique sur un sujet porteur.

Une chaire de recherche a pour objectifs le développement, l’enseignement, et la valorisation de nouveaux savoirs sur un thème de recherche, ou un objet d’étude précis. Elle prend à minima la forme d’un projet de recherche ou de formation et est financée par un ou plusieurs dons pluriannuels.

Une chaire de recherche universitaire regroupe trois types d’activités :

La recherche : produire, développer, et communiquer de nouvelles connaissances scientifiques permettant d’améliorer la compréhension d’un phénomène ou objet d’étude.

La formation : la diffusion des nouvelles connaissances produites auprès d’étudiants et de professionnels. Les chaires quelle que soit leur nature, permettent d’irriguer les formations initiales et continues de réflexions nouvelles et former ainsi des professionnels capables de répondre aux enjeux qui se poseront à terme.

La valorisation : l’application des connaissances produites à des problématiques appliquées et concrètes, la plupart du temps en lien avec le monde industriel.

Les chaires sont des lieux de réflexion et d’innovation, où tous les acteurs, privés et publics, peuvent se rencontrer et échanger. Elles permettent aux acteurs du monde socio-économique de s’engager sur des thèmes novateurs, en collaboration avec une équipe dédiée d’enseignants-chercheurs. Les partenaires bénéficient de l’avancée de la recherche dans des domaines liés à leur activité, du rapprochement des formations et de la proximité d’un vivier de diplômés

Programmation
des activités

 




Nous contacter : chaire.gestiondescrises@utt.fr

Suivez-nous sur Linkedin